Skip to content

Cecil, ou la barbarie contre les lions d’Afrique

Que vous suiviez ou non de près l’actualité, cette information ne vous aura probablement pas échappée : Cecil, le lion à crinière noire, vedette du parc national de Hwangedu au Zimbabwe, a été abattu par un riche dentiste américain. 50 000€, c’est le prix qu’aura coûté la chasse et la mise à mort de Cecil.

Capture
Cecil – capture d’écran Youtube

Accompagné de deux braconniers zimbabwéens, le dentiste aura leurré le plus célèbre lion du pays en l’attirant à l’aide d’un appât hors de la réserve où il était protégé. D’abord touché par une flèche, il sera abattu, épuisé après une longue traque de 40 heures, avant d’être décapité et dépecé. Une mort qui en entrainera d’autres puisque, c’est ainsi chez les lions, ses lionceaux seront tués par le nouveau mâle dominant de son clan.

Son histoire a ému la toile, et partout l’on voit l’indignation gagner les esprits et les cœurs à propos de la mort abominable de Cecil.

Mais alors que le statut de mascotte de ce lion lui vaut une telle mise en lumière, il ne faudrait pas oublier les milliers de lions élevés comme du bétail en Afrique du Sud afin d’être abattus dans des circonstances parfois bien pires. Élevés entassés dans des cages, trop nombreux dans des enclos trop petits, dans des conditions de stress intense, souvent sans soins… ces félins ne connaissent jusqu’à leur mort que des conditions de vie désastreuses. Les touristes fortunés se voient offrir la possibilité de choisir leur prochaine victime… ou plutôt leur prochain trophée. Chaque lion est ainsi proposé à la carte (oui oui, comme au restaurant) sur photo accompagnée du prix pour sa mise à mort. Plus l’animal est beau, plus son prix est élevé. Ainsi, les porte-feuilles moins remplis auront plus facilement accès aux lionnes qu’aux grands lions à la crinière fournie. Les lions sont ensuite lâchés dans des enclos restreints où la chasse récréative de l’acheteur pourra commencer. L’issue est immanquablement fatale pour l’animal.

Lion-in-crate--1024x687
crédits Ian Michler

La chasse au lion est un commerce légal très juteux du tourisme de luxe qui se dissimule bien hypocritement sous des valeurs de préservation de la faune sauvage. Et oui, il vaut mieux chasser un lion élevé en captivité que de braconner un lion natif des réserves ! Il s’agit pourtant bel et bien d’un tourisme morbide et très lucratif pratiqué aux dépens de quelques 8 000 lions actuellement parqués dans ces “fermes”. On estime que le nombre de lions abattus par an s’élève à 800 rien que pour l’Afrique du Sud.

Quand on sait que l’Afrique a perdu 93% de sa population de lions sauvages ces dernières décennies, plaçant le roi des animaux au rang d’espèce menacée d’extinction, il convient de s’interroger sur ces pratiques barbares dont les autorités et l’industrie du tourisme de luxe sont complices, ainsi que sur le bien fondé des justifications officielles qui légitimisent ces pratiques au nom de la protection des espèces… et qui ne font pourtant que détourner le problème en entrainant toujours plus de destruction sur leur passage.

434689-2-1024x683
Crédits Roger and Pat de la Harpe Photography

Un reportage intitulé “Blood Lions” sortira bientôt pour dénoncer la cruauté cachée de la chasse organisée pratiquée en Afrique du Sud. Un film qui sort à point nommé pour sensibiliser les populations et lever enfin le secret aux yeux du grand public.

bloodlions
Capture d’écran du trailer de Blood Lions

Pour les lecteurs majeurs qui souhaiteraient faire entendre leurs voix, une pétition est en ligne sur le site d’Avaaz : Pétition pour les lions d’Afrique.

Espérons que la triste histoire de Cecil sorte de l’indifférence ces milliers de lions élevés dans le but de terminer un jour au dessus de la cheminée d’un riche safariste insensible et sans scrupules.

Crédit photos : bloodlions.org – Pippa Hankinson

11 Commentaires

  1. Naryenn
    Naryenn

    J’ignorais complètement l’existence de “fermes à lions”, c’est vraiment horrible 🙁 Quand je pense que tous ces individus qu’on fait abattre pourrait contribuer à repeupler l’Afrique… quoique, faudrait encore voir quel est leur patrimoine génétique, s’ils sont tous très consanguins suite à un élevage de masse avec des reproductions qu’on oblige à se faire n’importe comment c’est pas folichon non plus pour la conservation de l’espèce…

    31.07.2015
    |Répondre
  2. NaoBara
    NaoBara

    Je ne connaissais pas non plus l’existence des fermes à lions…Quelle horreur, merci pour cet article 🙁 Il va de soi que je vais signer la pétition immédiatement. Une honte.

    31.07.2015
    |Répondre
  3. NorthernLight
    NorthernLight

    Pour ma part, je connaissais malheureusement ce principe … L’homme est vraiment tombé bien bas que c’en est désespérant …
    Ca me fait vraiment de la peine cette histoire (tout ce qui touche aux animaux en temps normal), Je trouve ça affligeant que sous prétexte que l’on est fortuné, on peut tout se permettre …
    Je vais signer également cette pétition en espérant pouvoir aider toutes ces pauvres bêtes.

    31.07.2015
    |Répondre
    • Naryenn
      Naryenn

      Au sujet des gens fortunés qui pensent pouvoir se payer la vie d’un animal, ça me rappelle le récent vol des singes et d’autres animaux à Beauval, très probablement pour une riche personne qui a passé commande pour avoir ces espèces dans son zoo privé…

      03.08.2015
      |Répondre
  4. Et après les gens s’étonnent que je sois profondément misanthrope… C’est inadmissible.

    31.07.2015
    |Répondre
  5. Kistou
    Kistou

    Je n’étais pas au courant de cette histoire. C’est affreux de se rendre compte qu’il a fallu qu’un lion “connu” soit mort pour apprendre qu’il existe ce genre d’établissements. Je ne peux malheureusement pas signer la pétition, mais je ferai lire l’article à mes parents.

    14.08.2015
    |Répondre
  6. Godaime5
    Godaime5

    Je connaissais le principe de ces fermes à lions par le biais d’un documentaires sur les lions blancs où ils sont très nombreux et recherché.
    Bien que la mort de Cécil soit horrible et malheureuse elle permettra au moins de montrer au grand jour cette pratique qui est malheureusement très fréquente(pas toujours pour des lions mais tout aussi horrible)

    14.08.2015
    |Répondre
  7. PsychePsyche
    PsychePsyche

    Merci pour cet article Calie, tu m’as appris des choses …
    Je suis écoeurée.
    La cruauté envers les animaux me dépassent, je ne comprends pas qu’on puisse même y penser … Rien que de me dire qu’on ai besoin de tuer des animaux pour se nourrir me met profondément mal à l’aise …
    Mais alors tuer des animaux pour le plaisir … Je n’ai pas de mots.
    Et le fait que ce soit des grands félins en plus … J’adore ces bêtes, si belles, si puissantes … Argh ça m’énerve !

    J’ai signé la pétition en tout cas.

    16.08.2015
    |Répondre
  8. Alita
    Alita

    Quel honte ! Ça ne nous viendrais pas a l’idée de faire ça entre humain !!!😡
    Pourquoi on fait subir ça a au animaux??????

    17.08.2015
    |Répondre
  9. cho
    cho

    Quoi???
    C’est une mort atroce pour ce pauvre Cecil…😥
    Sérieusement je ne sais pas pourquoi il y a des types d’humains comme cela.
    C’est tellement mais tellement cruel!
    Ça me touche le coeur😭

    17.08.2015
    |Répondre
  10. - DreamTeam -
    - DreamTeam -

    Wow. Je n’ai pas de mots.
    Merci beaucoup Calie de nous avoir fait part de ces horribles cruautés infligées aux lions d’Afrique. J’étais déjà au courant pour le lion Cecil, mais pour ces sortes de fermes, je n’en avais jamais entendu parler. Je signe la pétition sans aucun problème. Au moins, j’aurais fait quelque chose.

    24.10.2015
    |Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.